Chapitre 10 – Le Grand Débat / Partie 2 : Campagne, talons aiguilles

11 Nov 2016
Lancement du générique télé : « En marche vers la présidence »
 
La journaliste
De retour sur la UNA. La chaîne qui parle des candidats, de leurs projets, de leurs histoires à cent jours de l’élection pour la Présidence d’Esperanza. Luis Vegas a livré sa vision rêvée, doucement utopique, mais totalement assumée pour Esperanza : modèle de paix, démocratie, espoirs… Mais dans cette quête, Luis Vegas, certains disent qu’il y a trop de femmes, trop de talons aiguilles, que répondez vous ?

Luis
Il y a des rendez-vous manqués par « Certains » qui échouent, se plantent totalement. Cette vision misogyne, cet esprit étriqué ne m’intéressent pas. Ils ne sont pas mes conseillers, et j’en suis heureux.

La journaliste
Mais ce qu’ils veulent dire, vous l’avez compris, c’est que vous êtes un homme à femmes. Une image pas terrible dans cette campagne non ?

Luis
Faute d’arguments, les insinuations, les rumeurs, les cancans sont légion. Ce qui est sûr, c’est que : en talons aiguilles, en baskets ou en tongs, les femmes engagées qui s’investissent à mes côtés sont des femmes d’action qui ont toute mon admiration.

La journaliste
C’est une forme d’amour ?

Luis
C’est une forme d’amour. Différent de celui que je porte à la femme de ma vie, mais l’amour est le seul moteur pour réussir à changer le monde. Quand on y ajoute la combativité et l’intelligence des femmes et des hommes, cela rend les choses possibles.

La journaliste
Votre femme, ses positionnements, son poste dans la campagne ont été décriés, cela vous agace ? Cela vous blesse ?

Luis
Attendre de Lola qu’elle s’active aux fourneaux en m’attendant à la Casa ou encore qu’elle m’accompagne muette et souriante relève de l’impossible. Elle est écrivain engagée. Elle défend la place affirmée de femme pour influencer positivement l’humanisation et la démocratisation de la société. On se rejoint parfaitement. Cela correspond à ma vision de demain pour Esperanza.

La journaliste
Justement cette partie de votre projet très soutenu par les femmes « pour un autre mode de développement, une nouvelle conception de la couverture de nos besoins», vous y croyez vraiment ?

Luis
Soit nous acceptons que le monde bascule du côté sombre et nous continuons de suivre le tempo d’une consommation exponentielle, de la destruction de notre patrimoine, de la pollution de notre air, de la course à l’argent, soit nous réussissons le pari fou de revenir à l’essentiel, aux fondamentaux, pour se sentir humain avant tout. Et je constate une chose : nous sommes de plus en plus de fous à y croire et à agir !

La journaliste
Sur ce sujet, les positions de votre femme, ses allusions visant l’action néfaste d’ElFuefo lui ont valu des déboires. La photo de Lola dans vos bras après son arrestation par les Capas Rosas pour propos outrageants et tentative de complot a frappé l’opinion… Vous vous dites que cela fait partie du jeu politique ?

Luis
La vérité, elle continuera de la clamer et je la dirai aussi. L’ignominie de cette arrestation illustre bien le ton et la violence de cette campagne. Si la plus haute autorité, avec ElPoder à sa tête, choisit d’être complice ou pire, commanditaire de ce genre de pratiques – ce que je crains-, je serai là pour le dénoncer encore et encore. L’acte d’accusation est grotesque et ne laisse pas de doute sur l’intention de m’atteindre coûte que coûte en intimidant Lola, en effrayant nos filles.

La journaliste
Les Capas Rosas se justifient par la détention de « pièces secrètes » et nous sommes en période sensible de défense du territoire.

Luis
Les Capas Rosas se cachent derrière une pièce « secret défense », impossible à vérifier pour le citoyen, pour leur permettre de mieux agir selon leurs propres méthodes.

La journaliste
Vous portez là des accusations graves.

Luis
Parce que la situation est grave, oui. Je dis clairement ma suspicion, quand aux dessous de ces actes pilotés et de leurs objectifs purement politiques. Mon silence reviendrait à approuver ces accusations gratuites et infondées. Mais rassurez-vous, il y a des consciences qui commencent à s’émouvoir de ces manipulations et à se rebeller au nom de la justice.

La journaliste
« Pratiques d’un autre temps, inquisition, tyrannie » ce sont vos propres termes sur la place Santa Maria, Lola recroquevillée dans vos bras, il y a quelques semaines. Vous passez à l’attaque ?

Luis
Persécuter l’épouse a quelque chose de cynique et lâche qui me révolte, oui. Surtout lorsque les comploteurs ne sont pas là où on voudrait le faire croire. C’est cela que nous nous attacherons à démontrer. Prendre les citoyens pour de doux agneaux abrutis qui gobent tout aveuglement est juste insupportable.

La journaliste
Ce sujet aura d’évidence ravivé la colère des féministes qui se mobilisent davantage pour cette campagne. Alors pas sûr que vos détracteurs arrivent à leur fin. Affaire à suivre, chers téléspectateurs.